blog/course

Les Chroniques d’un coureur en Douleur

19 novembre 2018 - Pascal Séguin

"Avec une séance d’échauffement beaucoup plus adapté à la course, le corps se sent prêt à faire cet effort physique, sans quoi nous sommes un peu comme une Lamborghini avec le frein à main activé."

Est- ce que ce scénario vous rappelle quelque chose? Vous vous levez un peu plus tôt le matin pour aller courir, puis vous enfilez vos souliers et votre linge de course. Vous performez quelques étirements en vous penchant vers l’avant puis en tirant une de vos jambes vers l’arrière pensant étirer vos ischios-jambiers et vos quadriceps. Vous mettez vos écouteurs dans vos oreilles et hop, vous êtes parti.

 

Après un kilomètre vous sentez un pincement sous votre rotule ou une douleur derrière votre talon. Vous priez les Dieux de la course que vos orthèses hors de prix feront le ‘’travail’’ et vous amèneront sur la terre promise de la performance et de la non-douleur.

 

Vous continuez votre journée en espérant que la douleur diminue, mais ce n’est pas le cas. Vous prenez 2 advils et faites une deuxième prière aux Dieux de la course. Vous terminez votre journée avec une douleur toujours présente et vous imaginez toutes les causes possibles pour cette douleur qui dure déjà depuis quelques semaines; les souliers de course, vos orthèses, votre génétique, etc.

 

Le lendemain, le même processus se répète, et ce jusqu’à ce qu’une blessure sérieuse survienne et vous empêche complètement de courir. C’est là et seulement là que vous décidez de consulter votre physiothérapeute.

Une meilleure routine

Avec une séance d’échauffement beaucoup plus adapté à la course, le corps se sent prêt à faire cet effort physique, sans quoi nous sommes un peu comme une Lamborghini avec le frein à main activé.

 

C’est souvent facile de blâmer les souliers, les orthèses et qu’un seul swipe de la carte de crédit peut régler tous les problèmes. Le problème vient beaucoup plus souvent du patron de course ou de la mauvaise gestion du volume d’entraînement, un cas ou le changement de souliers de changera rien.

Quoi faire?

Avoir une meilleure routine avant et après une sortie de course aide beaucoup, non seulement à la prévention des blessures, mais à la performance. Avant votre entraînement, vous échauffer vos hanches et vos chevilles avec une séance de mobilité pour restaurer la mobilité dans vos hanches et vos tendons d’Achilles. Par la suite, vous marchez 2 minutes puis performez quelque 100m de jogging avant de commencer à courir.

Pour détendre le corps après votre entraînement, prenez le temps de faire une marche de 5 minutes suivi de quelques exercices de massage avec le foam roller ou une balle de lacrosse. Tous ces exercices seront expliqués dans un futur blogue!

Bonne course!


À propos de l'auteur

Gradué de l'Université de Montréal en physiothérapie, Pascal n'a qu'un seul but en tête; repousser les limites de la médecine du sport et optimiser la performance de ses athlètes. Lire la suite